AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 In another life, i would be your girl (Mattéo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



✗ MESSAGES : 280


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: In another life, i would be your girl (Mattéo)   Jeu 19 Jan - 12:12


Je m'étais couché en pensant à Mattéo après notre conversation par Sms. J'avouais être un peu troublé par tout ça, ne sachant pas comment se rendez-vous d'aujourd'hui se passerait. J'avais beaucoup pensé à lui ces derniers temps et même à Los Angeles je le l'oubliais pas. Il avait une place importante dans ma vie et même si c'était assez compliqué entre lui et moi, il avait sa place dans ma vie. J’étais nerveuse pour une chose comme celle-ci, il me rendait nerveuse surtout que je ne l’avais pas vu depuis ma brillante idée de l’embrasser comme si ma vie en dépendait. Je me préparais dans la maison que je venais tout juste de retrouver après avoir prêté pour un mois l’appartement. Cela me faisait un bien fou de retrouver mon lit et mon chez moi. Il faisait assez froid et j’optais pour un jeans bleu foncé avec un pull et une paire de botte marron par-dessus plates. J’attrapais mon manteau avant de me rendre dans le centre acheté de quoi manger pour un petit déjeuner parfois. Je pris plusieurs croissants, viennoiserie en tout genre et son café favoris. Je pris la route rapidement me rendant chez lui. Je frappais à la porte rapidement avant de voir son visage « Bonjour toi, café ? » je souris en tendant son café encore chaud vers lui. J’entrais doucement dans l’appartement faisait comme chez moi. Je posais les croissants chauds sur la table du salon avant de me retourner lui sourire. J’étais toujours cette fille, un peu folle mais j’agissais de la même façon qu’avant mon départ. J’essayais de ne pas penser à ce baiser parce que j’étais presque sure que j’allais lui sauter dessus immédiatement alors je me devais de ne pas y penser. Je regardais rapidement autour de moi avant de lui offrir un joli sourire « C’est bon de te voir Matt » je m’approchais de lui pour le prendre rapidement dans mes bras. Je me sentais bien en sa compagnie, c’était un très bon ami sur qui je pouvais compter je le savais. Nous en avions traversé des trucs lui et moi et j’étais assez heureuse de voir que nous étions encore là lui et moi. Je souris « Tu as faim ? parce que je meurs de faim » je posais ma main sur mon ventre alors qu’il criait famine. Je m’installais sur la table mangeant un croissant avant d’essuyer les miettes qui me tombait dessus. J’étais presque sure de ressembler à une morphale « Je suppose que c’est le moment où on en parle ? Ou peut-être qu’on peut ne pas en parler ? Je fuis pas la situation je te rassure mais j’ai pas envie que tu mette à la porte par un coup de pied aux fesses mon chou » je tentais de trouver quelques choses de drôle dans la situation pour ne pas avoir l’air totalement stupide. Je passais nerveusement ma main sur ma jambe. En réalité j’avais un peu peur de ce qu’il allait dire. Je n’avais jamais été une file facile, j’étais un peu compliqué et difficile à cerner en ce qui concernait mes relations amoureuses mais j’avais réalisé avant de partir qu’il était le plus important. Seulement je me devais de me protégé de tout ça, je me refusais de me retrouver à la une d’un magazine stupide ou qu’il soit malheureux à cause de moi, en réalité j’étais déjà très heureuse d’être son amie « Je l’ai pensé, et je le pense toujours. Ce n’était pas prévu ou dans le but de te faire souffrir. J’avais le courage pour te le dire et je me suis dit qu’il valait le mieux le faire que de continuer à le garder pour moi » je souris doucement un peu nerveuse.

_________________

JE SUIS BELLE A CROQUER PAS VRAI ?
I've made up my mind, don't need to think it over. If I'm wrong I am right, don't need to look no further. This ain't lust, I know this is love but, If i tell the world, I'll never say enough. Cause it was not said to you, and thats exactly what i need to do, If i'm in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oohlala-paris.com/

avatar



✗ MESSAGES : 213


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: In another life, i would be your girl (Mattéo)   Jeu 19 Jan - 22:11


8heures du matin et je me trouvais déjà devant la télé. Pas vraiment surprenant me diriez-vous, surtout quand on savait que je n’avais pas fermé l’œil de la nuit. Pourquoi ? Et bien disons que c’est compliqué. Avec tout ce qui c’était passé avec Isobel, enfin, le baiser, je n’arrivais plus à penser à autre chose. Ca pouvait avoir l’air con, surtout que c’était juste un baiser. Rien de bien extraordinaire. Mais quand on savait qu’il avait été donné avec des sentiments, que c’était une de vos exs et qu’en plus de ça, c’est une des rares personne à connaitre presque toute votre vie par cœur dont votre côté le plus sombre… ça changeait la donne. Je ne voulais pas la faire souffrir et bizarrement, je n’arrivais pas à me sortir de la tête que c’est ce que j’allais faire. Pas intentionnellement mais tout était tellement compliqué. J’avais donc décidé d’errer dans les rues de la ville pour me changer un peu les idées et réfléchir à l’air frais. Pas besoin de vous dire que ça n’avait rien arranger.
Je zappais donc sans aucun intérêt les chaînes de la télé, quand quelqu’un sonna à la porte. Au début, je resta assez surpris d’avoir de la visite aussi tôt, puis je me rappela de mon « rendez-vous » du matin. Isobel.
Je me dirigea donc jusqu’à la porte et l’ouvrit avec un sourire aux lèvres. Même si la situation était délicate ou ce que vous voulez, je lui portais beaucoup d’affection et ça me faisait plaisir de la voir. Surtout qu’avec son voyage à LA, ça faisait longtemps. « Bonjour toi, café ? » Elle me tendit un café bien chaud, et sur le coup, c’était devenu la femme la plus extraordinaire au monde. J’en avais tellement besoin. J’attrapa donc le gobelet et le porta jusqu’à mes lèvres pour en boire quelques gorgées tout en la regardant. Elle était toujours aussi rayonnante et superbe. « C’est bon de te revoir Matt » Il la serra dans ses bras puis lui fit un petit sourire en coin. « C’est bon de te revoir aussi. Ta petite bouille commençait à me manquer. » Ensuite voilà qu’elle s’installa à la table et commença à manger. Beaucoup de gens auraient pu être surpris de cette attitude mais pas moi. Surtout pas avec elle. Pas qu’elle était du genre à s’incruster chez les gens, mais disons que c’était comme ça dans leur relation. Il n’y avait aucune gêne. Chez moi, c’était comme chez elle et vice versa. Je me posa donc à côté d’elle et alors que j’allais lancer un début de conversation, elle me devança. « Je suppose que c’est le moment où on en parle ? Ou peut-être qu’on peut ne pas en parler ? Je ne fuis pas la situation je t’assure mais j’ai pas envie que tu me mette à la porte par un coup de pied aux fesses mon chou » Une fois son petit monologue terminé, je ne pus m’empêcher de rigoler. Elle était presque craquante comme ça. « Relax Is’. Je ne compte pas te foutre des coups de pieds aux fesses ou quoique ce soit d’autre d’ailleurs ! Puis faut qu’on en parle. A part si tu veux vraiment faire comme si de rien était et reprendre notre relation là où elle se trouvait avant le baiser. » Bon d’accord, ce n’était pas la façon le plus subtile pour proposer une solution qui arrangerait tout le monde mais je n’y pouvais rien. Je savais vraiment pas quoi faire. Puis peut-être qu’elle regrettait… Qui sait. « Je l’ai pensé et je le pense toujours. Ce n’était pas prévu ou dans le but de te faire souffrir. J’avais le courage pour te le dire et je me suis dit qu’il valait mieux le faire que de continuer à le garder pour moi. » « Et je suis content… d’une certaine manière que tu l’aies fait. Au moins je sais, plus au moins, ce que tu ressens. Je vais pas te mentir Is’, tu ne m’as pas fait souffrir mais beaucoup réfléchir. Je ne sais pas ce que je veux et je ne sais pas non plus si c’est juste de ma part de te laisser dans l’ignorance comme ça tout en continuant comme si de rien était. Je ne sais pas si tu comprends ce que j‘essaye de dire… » Je la regarda tendrement dans les yeux tout en essayant d’être le plus clair, juste et sincère possible.

_________________
FINIR MAL.
Je me voyais beaucoup plus fort que ça, mais qu’est-ce que je branle. Y a des millions de femmes sur Terre, mais c’est à elle que je pense. Je pensais l’oublier facilement pourtant elle me hante. Je pensais que j’assumerai mes conneries, mais elle me manque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 280


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: In another life, i would be your girl (Mattéo)   Ven 20 Jan - 13:09


Bon dieu ce que je pouvais détester ce sentiment d’incompréhension qui me gagnait complétement dès que je pensais à lui. A une époque j’avais été amoureuse de lui vraiment amoureuse, il est vrai que j’étais tombé plusieurs fois amoureuse mais il avait eu ce quelques choses de spéciale quand il était parti je m’étais senti affreusement seule mais je n’avais juste pas eu envie de lui dire ou de le faire culpabilisé ou qu’il abandonne son rêve à cause de moi parce que je n’aurais jamais voulu qu’il me demande de renoncer à mon rêve pour lui. Je n’avais pas oublié, bien sûr comme tout le monde j’avais tenté de tourner la page en sortant avec d’autre garçon mais ça ne marchais pas parce que je pensais un peu trop à lui parfois mais j’étais heureuse de savoir que nous serions amis quoi qu’il se passe. Puis j’avais mes souvenirs ou Liam pour mes les rappeler. J’avouais que quand j’avais appris qu’il était rentré, je m’étais senti heureuse mais le retrouvé si triste et malheureux fut assez difficile. Je n’avais pas pu ne pas agir comme ce que j’étais, j’avais ce besoin d’aider les autres et de me battre pour mes amis quitte à devenir affreuse. Je pouvais être la pire des amis si je voulais et j’aurais pu passer des heures à insister pour l’aider à le sauver. Je connaissais par cœur cette sensation de vide, aujourd’hui encore elle était une part de ma vie. Je pensais quelques secondes au sourire de ma mère et à sa douceur, elle me manquait chaque jour mais avec le temps j’avais fini par l’accepter même si j’aurais tout donné pour une seconde de plus en sa compagnie. J’étais nerveuse, je passais ma main dans mes cheveux en regardant Mattéo qui était encore plus beau que lorsque je l’avais quitté « Je comprends, c’est dur de vivre sans moi » j’avais besoin de détendre l’atmosphère pour ne pas exploser. Je me calmais doucement en croisant son regard, j’ignorais pourquoi sa présence me calmer à ce point, je me sentais sereine en quelques secondes. Je ne pus m’empêcher de lui parler, de lui demander son avis et d’être sincère avec lui. En réalité je détestais le mensonge et l’idée de ne pas lui parler de ce que je ressentais aller me rendre totalement folle « Hm, non on doit en parler parce que je n’ai pas envie de garder ça pour moi mais je n’ai pas non plus envie de te perdre. Je ne sais pas non plus ce dont j’ai vraiment envie mais je suppose que ce baiser n’est pas innocent, mais je sais que tu as souffert et je n’ai pas envie que ça recommence à cause de moi » j’avais la tête sur les épaules, je m’étais préparé et j’avais vraiment réfléchi à la vie que je souhaitais menée en devenant actrice mais en aucun cas je ne souhaitais imposer ça à mes amis et en particulier à Mattéo. Je n’aimais pas trop l’idée de devoir exposer ma vie ainsi mais je l’avais accepté en décidant puis j’avouais qu’il y avait un peu de flatteries à cette idée. Je soupirais doucement n’ayant pas envie d’un nouveau mensonge ou de problème supplémentaire entre nous. Je fis une petite moue « Je ne suis pas sure de tout comprendre, mais je suis prête à attendre, je veux dire que tu as réfléchi ou que tout soit plus clair entre nous deux parce que c’est vrai que c’est un peu compliqué mais j’aimerais que rien ne change pendant ce temps entre nous je veux dire » je souris doucement. C’est la seule chose que je voulais vraiment que peut-importe ce qui se passerait par la suite nous restions de bons amis comme nous l’étions depuis un bon moment « Faut que je t’avoue cependant que dès que tu as le dos tournée, je te matte les fesses » dit-je le sourire aux lèvres

_________________

JE SUIS BELLE A CROQUER PAS VRAI ?
I've made up my mind, don't need to think it over. If I'm wrong I am right, don't need to look no further. This ain't lust, I know this is love but, If i tell the world, I'll never say enough. Cause it was not said to you, and thats exactly what i need to do, If i'm in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oohlala-paris.com/

avatar



✗ MESSAGES : 213


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: In another life, i would be your girl (Mattéo)   Dim 22 Jan - 19:31


Il fallait l’avouer, cette situation était loin d’être ma préférée. Je détestais être dans ce genre de situation. C’était beaucoup trop de discutions, de prises de tête et de souffrance. Enfin… le dernier était peut-être un peu gros pour l’instant, mais j’étais sûre que ça allait bientôt arriver. Pourquoi ? Et bien tout d’abord car je n’allais pas lui donner de réponse directement, parce que je pensais au fond de moi qu’il vaudrait mieux s’éloigner un moment et aussi car je couchais avec sa cousine ! Ouais bon ok, le dernier n’étais pas obligé de se savoir. Quoique… il faudrait peut-être que je lui avoue. Caly était peut-être d’abord une amie, avant d’être une conquête mais je couchais quand même avec elle. Et bon, c’était assez délicat. Vous voyez ? Que de questions sans réponses. De quoi donner des maux de têtes affreux. En plus de tout ça, elle savait les problèmes que j’avais eut lors de la mort d’Aitziber. C’est une des rares d’ailleurs. Et pour moi, ce n’était pas rien. C’était même assez gênant. J’avais déjà du mal à ouvrir mon cœur alors savoir que celle avec qui je l’avais fait ressentait toujours des choses pour moi… je ne savais pas comment le gérer ! Je ne savais pas si je pouvais me « permettre » de ressentir ces mêmes choses. Oui je sais, bien compliqué tout ça…
Une fois dans l’appartement et poser à la table en mangeant les bons croissants qu’elle avait ramener, tout changea et la conversation se fit toute seule. « Hm non, on doit en parler parce que je n’ai pas envie de garder ça pour moi mais je n’ai pas non plus envie de te perdre. Je ne sais pas non plus ce dont j’ai vraiment envie mais je suppose que ce baiser n’est pas innocent, mais je sais que tu as souffert et je n’ai pas envie que ça recommence à cause de moi. » Je baissa les yeux un moment puis posa ma main sur la sienne. J’avais besoin d’un contact et ne me demandez pas pourquoi, j’en avais aucune idée ! J’avais juste besoin de la sentir près de moi et de lui prouver qu‘elle pouvait avoir confiance en moi. Même si j‘étais bien conscient que ce n‘est pas en lui tenant la main, qu‘elle allait comprendre ça ! « Ne compare pas Is’ ! J’ai souffert c’est vrai, mais parce qu’elle est décédée juste à côté de moi après lui avoir avoué… » Je me racla légèrement la gorge puis repris. «Ce que je veux dire c’est que la situation est totalement différente. Enfin je crois. Et puis je vois pas comment tu pourrais me faire souffrir en me disant que tu ressens quelque chose pour moi… » Je lui fit un petit sourire en coin puis essaya tant bien que mal de lui expliquer ce que je pensais de tout ça. Bien évidemment, ce ne fut pas aussi facile. Comment ça pouvait l’être en même temps vu que dans ma tête, c’était le chantier total ! Elle m’avoua donc ne pas tout saisir mais qu’elle voulait que rien ne change. « C’est justement ça que je veux dire Is’… c’est que même si moi non plus j’ai pas envie que les choses changent, je sais que ça va être le cas. Car je ne peux pas te laisser comme ça, continuer à déconner avec toi, faire le grand pote alors que je sais ce que tu ressens et que tu attends qu’une chose, c’est que je te dise ce qu’il en est pour moi. Ce ne serait pas juste, et ce serait te faire souffrir si pas jouer de toi. Et je ne veux pas. » Ensuite, alors que tout était un peu tendu, la jeune rousse réussit à détendre un peu l’atmosphère. « Faut que je t’avoue cependant que dès que tu as le dos tourné, je te matte les fesses » J’éclata de rire puis haussa les épaules « Oui je sais, elles sont plutôt canons ! Je peux te comprendre. Puis je dois aussi avouer que les tiennes sont… toujours aussi… Miam » Et oui, il n’y avait même pas de mot pour les décrire. Pour vous dire !


_________________
FINIR MAL.
Je me voyais beaucoup plus fort que ça, mais qu’est-ce que je branle. Y a des millions de femmes sur Terre, mais c’est à elle que je pense. Je pensais l’oublier facilement pourtant elle me hante. Je pensais que j’assumerai mes conneries, mais elle me manque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 280


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: In another life, i would be your girl (Mattéo)   Mar 31 Jan - 16:27


Je n’avais jamais été aussi désespère de ma vie, avec un garçon plutôt ; Je ne me prenais jamais la tête pour les hommes mais Mattéo était différent, c’était comme si je ne pouvais pas faire autrement que d’être avec lui à le complimenter sur les choses les plus futiles du monde. Je ne voulais pas le faire souffrir, il en avait trop bavé dans sa vie et je savais que malgré ma jalousie il avait eu de la peine quand cette fille était morte. Ce n’était pas des plus simple de se faire remplacer mais il avait l’air heureux alors tout ceci me suffit largement. Je me sentais bien en sa compagnie, je me sentais heureuse et simplement moi-même. Je n’avais qu’à fermer les yeux pour oublier tout ce que j’avais de mal au fond de moi. Rien n’avait plus d’importance désormais. Mes joues rougissement doucement, en posant mes yeux sur lui « Je sais bien ce n’est pas ça … j’ai pas envie de faire remonter de vieille douleur simplement » je savais à quel point c’était difficile pour lui, j’avais eu le cœur brisé plus d’une fois dans ma vie mais c’était une chose normale, cela faisait partie de la vie en générale et je n’aurais voulu effacer aucun douleur, aucune larmes versé car au fond ils avaient tous fait de moi la femme que j’étais. Il posa sa main sur la mienne et je ne pus m’empêcher de nouer mes doigts aux siens sans aucune gêne. Je souris doucement en gardant ma main dans la sienne « Maintenant tu sais » j’étais prête à rajouter que je t’aime mais je ne savais pas si j’aurais le courage de lui dire en le regardant dans les yeux même si mon regard en lui-même suffisait à lui montrer « Peut-être qu’on peut juste être amis ? et voir avec le temps tu sais, je suppose que si on doit être ensemble ça finira par arrivé quoi qu’il se passe. En attendant profitons d’accord ? » c’était ma façon à moi de ne le pas le perdre malgré les risques que j’avais eu en lui disant la vérité. Je ris doucement une fois que le jeu fut un peu calmé entre nous. Je me glissais derrière lui regardant pendant quelques secondes ces fesses « Toujours aussi belle » je lui souris « Avoue que c’est ce qui t’as le plus manqué chez moi, mes fesses et mon corps de rêve » je ris, en réalité j’avouais qu’il m’avait aussi manqué. Ne pas le voir quand je le voulais et tout ça. Je baissais les yeux avant de lui offrir un joli sourire « On fait quoi ? Je propose de boire du champagne toute la soirée et de s’amuser ça te dit ? » j’avais envie de m’amuser, de profiter de tout ça, J’étais de très bonne humeur et j’avais envie de profiter de mon retour, il était temps de vivre. Je me tournais vers lui en enfilant mon manteau que je venais de déposer sur une chaise " Viens, on as qu'une vie après tout non ? " il m'était quasiment impossible de rester là à attendre que le temps passe, j'avais envie de danser, de rire, de boire même et de me sentir vivante. Je savais qu'une nouvelle vie s'offrait à moi. C'était le moment de profiter un peu de ce qui m'arrivait et je ne voyais pour le moment personne d'autre de mieux placer que Mattéo pour ça.

_________________

JE SUIS BELLE A CROQUER PAS VRAI ?
I've made up my mind, don't need to think it over. If I'm wrong I am right, don't need to look no further. This ain't lust, I know this is love but, If i tell the world, I'll never say enough. Cause it was not said to you, and thats exactly what i need to do, If i'm in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oohlala-paris.com/


“Contenu sponsorisé”





MessageSujet: Re: In another life, i would be your girl (Mattéo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

In another life, i would be your girl (Mattéo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)
» Welcome to my life...! ♫
» Pom Pom girl Skaven pour CD+ WIP Nurggle BB
» [Challenge] Life from the Loam + Sylvan Library
» INTRIGUE N°3 ▬ 'win a fortune in a game, my life will never be the same.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALKING ON SUNSHINE™ :: ATLANTA. :: Virginia Highland.-
Sauter vers: