AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



✗ MESSAGES : 72


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 7:53

Citation :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
LUX FAUSTINE STEVENSON

▽ ▽ ▽

☀ let the sun shine in.
NOM : STEVENSON PRÉNOM(S) : Lux Faustine (mais tout le monde m'appelle Faustine ÂGE : Bientôt 23 ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE : le 7 juillet 1989 à Atlanta NATIONALITÉ : Américaine et un peu de sang mexicain EMPLOI/ÉTUDES : Études de droit et chanteuse à mes heures. STATUT AMOUREUX : Célibataire SITUATION SOCIALE : Riche CARACTÈRE : Douce, gentille, sensible, fière, orgueilleuse, rancunière, têtue, ... GROUPE : Amour CÉLÉBRITÉ : Shenae Grimes.
Bazzart / TumblR

the world smiles with you.
“Dogs never bites me. Just humans”
Ne peut s'empêcher de jouer avec ses cheveux の se mordille les lèvres quand elle est gênée の arrive toujours en avance の a des tendances maniaques の lit toujours la fin d'un livre avant de le commencer の ne supporte pas d'attendre trop longtemps の a tendance à mentir pour refuser une sortie の est considérée comme une "mère Teresa" par ses amies car elle vient en aide à tout le monde の chante sans arrêt surtout sous la douche の écrit tout ce qui lui passe par la tête.

•• La "vie en rose" pour votre personnage ? " Quand il me prend dans ses bras " ♪ disait la célèbre chanson française. Pour Faustine, c'est un peu ça. L'amour, avant le reste, est une de ses priorités. Contrairement à nombre de ses copines qui profitent de leur jeunesse, et enchaînent les relations sans lendemain, elle ne se lance dans une histoire que lorsqu'elle est sûre d'avoir des sentiments pour la personne. Pour elle, l'amour est important, et elle déteste plus que tout les gens qui jouent avec les sentiments. C'est vrai qu'elle a tendance à s'emballer un peu vite, et à s'attacher assez vite, mais c'est toujours en écoutant son coeur. Elle a eu quelques histoires sérieuses et pas mal de déceptions et pourtant continue de garder espoir et de croire qu'un jour, elle sera heureuse. Même si elle veut également s'épanouir dans sa vie professionnelle, elle désire avant tout trouver le bon, vous savez celui qui lui fera voir la vie en rose..

we must fight to survive.


Je m'installais sur le fauteuil en face de cette femme d'une quarantaine d'année au visage strict. Ce bureau trop blanc me donnait envie de m'enfuir. J'avais l'impression de me retrouver dans un hôpital. Mais c'était presque ça après tout. Je me trouvais dans le bureau d'une psy. Bien sûr, je n'y allais pas par plaisir, mais parce que mes parents trouvaient que j'en avais besoin. Et du haut de mes 22 ans, pourtant majeure et vaccinée, je ne m'étais pas opposée. Mais maintenant que j'étais là, je commençais à le regretter sérieusement. Je soupirais, croisais les jambes, et enroulais une mèche de mes longs cheveux bruns autour de mon doigt. " Mademoiselle Stevenson, bienvenue ici. Je me présente, je suis le Dr Elizabeth Davis." Elle me fit un sourire colgate, sûrement son sourire professionnel à l'attention des nouveaux patients comme moi. " Qu'est ce qui vous emmène ici alors ?" Je soupirais de nouveau et haussais les épaules, décroisant les jambes, incapable de tenir en place. " Disons que je suis là à la demande de mes parents ... Ils pensaient que j'en avais besoin." Je plongeais mon regard dans le sien, me demandant si cette femme pouvait vraiment m'aider ou non. " En fait, j'ai eu un gros choc il y a quelques semaines." La doctoresse me regarda, hocha la tête, et prit quelques notes sur son bloc avant de relever la tête vers moi. " Et vous pouvez m'expliquer ce qu'il s'est passé ? " Je restais un instant pensive, et finit par secouer la tête. Je détestais revenir sur cet "incident" d'il y a quelques semaines mais mes parents ne me laissaient pas mettre ça derrière moi. " Je ... C'est difficile d'en parler là comme ça ... A vif presque. Vous comprenez, je n'ai pas l'habitude de parler beaucoup de moi, et ... Enfin, c'est pas facile pour moi déjà d'être ici. Elle me sourit, semblant satisfaite de mes paroles. Elle hocha la tête, continuant de prendre des notes. " Nous allons reprendre du début. Ca nous aidera à y voir plus clair. Racontez moi votre vie. Depuis le début. Les événements qui vous ont marqués, les gens qui ont comptés, ce genre de chose. Ca vous permettra de vous détendre et d'être plus à l'aise pour ensuite venir à l'essentiel. Je vous écoute. Elle me fit un sourire encourageant, et je ne pus m'empêcher de soupirer. Raconter toute ma vie, comme ça ? Mais qu'allais-je pouvoir dire ? Je restais un instant silencieuse, réfléchissant un peu, et finalement me lançais. " J'ai eu la chance de naître dans une famille aimante. Un papa, une maman et en plus de ça, une demi-soeur, Lily-Rose, de 3 ans mon aînée. J'étais très attendue et très désirée et ma naissance a réjoui tout le monde. Je n'ai pas grand chose à raconter à propos de mon enfance. Il n'y a pas eu d'événements spécialement marquants. J'ai eu une enfance calme et heureuse. Mes parents étaient riches alors Lily et moi on ne manquait de rien, au contraire. On avait tout ce qu'on pouvait désirer. Et pourtant, je suis loin d'être devenue une fille à papa, capricieuse et détestable. Non, pas du tout. Je pense que nos parents ont réussi à nous transmettre leurs valeurs et nous ont toujours expliqué que l'argent ne faisait pas le bonheur. Et je suis d'accord avec eux, même si je dois avouer que ça aide bien ! Enfin bon, quoiqu'il en soit, je ne vais pas m'étaler sur mon enfance parce que contrairement à certains, elle a vraiment été magnifique et je n'en garde que de bons souvenirs. J'ai aussi eu la chance d'avoir une grande soeur adorable et qui me protégeait toujours. Aujourd'hui encore, nous sommes fusionnelles et on habite même ensemble depuis que j'ai fini le lycée. Je ne vois pas ma vie sans elle. J'esquissais un sourire, en pensant à ma Lily. C'est vrai que j'avais été une enfant chanceuse. La vie que nos parents nous avaient offert était douce et paradisiaque. De ce fait, j'avais toujours été une enfant sociable, heureuse, amusante et curieuse. Je m'intéressais à tout et je pratiquais plusieurs sports : la danse, la gymnastique et la natation. J'étais très proche de mes parents, et je sais qu'ils étaient heureux de notre famille. Nous étions tous unis, tous très proches et c'est assez rare de nos jours ! Je le voyais bien lorsque mes copains, copines d'école me parlaient des terribles disputes qui opposaient leur parents, et des enchaînements de divorce. Moi, je priais chaque soir très fort pour que jamais rien ne sépare ma famille. Peut-être que quelqu'un m'a écouté et exaucé ce souhait. Je repris la parole continuant le récit de mon histoire : "Je crois que c'est au lycée que tout changea. Bien sûr, je continuais d'être la jeune fille parfaite et obéissante que mes parents avaient l'habitude de voir, mais je dois avouer que je sortais pas mal en douce à ce moment là. Prétextant des devoirs à réviser, au lieu de me rendre à la bibliothèque, je sortais avec mes copines. Comme ils me faisaient confiance, ils ne s'opposaient pas non plus lorsque je leur disais que j'allais dormir chez ma meilleure amie. Au lieu de ça, nous sortions très souvent en boîte. Et c'est lors de ma deuxième année de lycée, en juin que je rencontrais mon premier amour." Je me stoppais, laissant la psy noter frénétiquement tout ce que je lui disais avant de reprendre : " Je sortais justement avec ma meilleure amie dans un bar à la mode et nous étions en train de danser sur la piste lorsqu'un jeune homme m'aborda. Je vis bien qu'il était plus âgé que moi, mais à vrai dire je m'en fichais. Il avait ce petit quelque chose qui m'attirait et je ne voyais que lui. On passa le reste de la soirée ensemble à discuter et danser, et quand il me proposa de finir la soirée chez lui, j'acceptais. Je perdis ma virginité dans ses bras, et même si je pensais que j'allais le regretter le lendemain lorsque je comprendrais que pour lui, ça n'avait été qu'une nuit comme une autre, je me trompais. On continua de se voir, et ce fus lorsqu'il me parla de sa venue à Atlanta que je sus que ça allait changer. Je lui avais menti en me faisant passer pour une étudiante, lui mentant ainsi sur mon âge, me donnant quelques années de plus. Lui, il avait 25 ans et il pensait que j'en avais 20, alors que j'en avais seulement 17. Mais, je me sentais tellement bien avec lui que je n'avais pas envie de tout gâcher, vous comprenez ?" Je baissais la tête, pas vraiment très fière de lui raconter ça, mais bon ça faisait partie de ma vie, de mon passé et ça avait sûrement beaucoup joué sur celle que j'étais aujourd'hui. La psy me regarda et hocha la tête, me souriant, et m'encourant d'un signe de tête à continuer. " En fait, en parlant de ce qu'on faisait, moi mes études, et lui son boulot, il m'a annoncé qu'il allait être prof d'anglais dans MON lycée, mais ça bien entendu il ne le savait pas. Alors, les jours suivants, je l'ai évité. Comment lui annonçait que la fille qu'il fréquentait depuis quelques semaines allait peut-être devenir son élève ? Bien entendu, il ne m'a pas laissé me sauver comme ça et j'ai fini par répondre à un de ses appels. J'étais décidée à lui avouer la vérité même si ça allait être dur et qu'il me détesterait sûrement. Effectivement, il l'a mal pris. Très mal pris. Après ça, il a refusé de me voir et j'ai passé un été déprimant au possible. Il me manquait énormément et savoir que j'allais être confrontée à le voir tous les jours me rendait nerveuse au possible." Cet été-là, heureusement que ma soeur avait été là pour moi. Une fois de plus, elle m'avait sauvée et tâchée de me remonter le moral comme elle pouvait, tout en me faisant la morale bien entendu. Mais la rentrée était vite arrivée. " Manque de chance, je me suis effectivement retrouvée dans sa classe. J'allais devoir tenir un an comme ça. Lorsqu'il me convoqua à la fin d'un cours quelques semaines plus tard, je craignais qu'il m'en mette plein la gueule de nouveau. Mais non. Il ferma la porte et m'embrassa, m'avouant que je lui manquais et qu'il était incapable de se passer de moi. Ca tombait bien, moi aussi. Seules ma meilleure amie et ma soeur savaient pour lui et moi, et nous faisions attention à ce que notre histoire ne s'ébruite pas. J'étais plus qu'heureuse et cette année passa à une vitesse folle. J'étais la meilleure élève des terminales, et ce fut sans difficulté que j'obtins mon diplôme de fin d'année et que je fus promue Major à la grande fierté de ma famille. Comme ma sœur, je m'inscrivis en droit, désirant devenir avocate." Je marquais une pause, et croisais les jambes, jouant nerveusement avec mes cheveux. Je détestais parler aussi ouvertement de moi, surtout à une inconnue. Je savais que c'était son métier, et qu'elle entendait chaque jour les pensées les plus intimes de dizaines de gens mais bon ... Je repris cependant : " Malheureusement, à la fin de l'année, quelqu'un nous a surpris. Un élève de ma classe qui allait lui rendre un devoir, et qui nous a surpris en train de nous embrasser. Il a pris une photo de nous et l'a montré au principal. Il prit tout sur lui, me faisant presque passer pour une pauvre jeune fille manipulée, et il fut renvoyé sur le champ. Il quitta la ville, m'abandonnant au passage, incapable d'assumer le regard des gens sur lui. Et mes parents lui avaient apparemment fait comprendre qu'ils ne toléreraient pas notre relation, même si je tentais de leur faire comprendre que j'étais amoureuse de lui. Alors, notre histoire s'arrêta là ... Ce fut particulièrement dur car dans le même temps ma soeur partit pendant un an et elle me manquait beaucoup. Quelques semaines après cette rupture non voulue, j'appris que j'étais enceinte. Je dois avouer que mes parents m'en voulurent beaucoup. Ma soeur venait de se faire avorter, et ils apprenaient qu'à mon tour, j'étais enceinte. Mais, moi, je voulais garder le bébé. Il était le fruit de cet amour si fort qui continuait à me brûler tout au fond. Mon accouchement était prévu pour avril, et mes parents me proposèrent de reporter mon entrée à l'université d'un an mais je refusais. Je me sentais capable d'assumer les deux, et de finir l'année à la maison avec des cours par correspondance. Je n'avais pas envie d'abandonner mes études. Le père du bébé que je portais était injoignable, et je souffrais de ne pouvoir lui annoncer la nouvelle." Je m'arrêtais de parler, sentant les larmes qui montaient. J'étais encore très affectée par toute cette histoire même si ça remontait maintenant à presque 4 ans. Je réussis à contenir mes larmes, et à me reprendre et tentais même d'esquisser un petit sourire. " J'ai donc commencé mes études de droit et très vite, j'étais la meilleure élève de la promo. Comme d'habitude, je me donnais à fond pour réussir, et même si c'était parfois difficile de supporter les regards sur mon ventre qui s'arrondissait tout doucement, j'essayais de mettre tout ça dans un coin de ma tête. Puis, ensuite les cours à la maison, l'accouchement. Des moments difficiles et pourtant heureux. La naissance de ma petite fille fut sans doute le jour le plus beau de ma vie. Du haut de mes 19 ans, je devenais à présent une jeune maman." Je lui souris, émue comme toujours lorsque je parlais de mon petit trésor. Elle avait aujourd'hui presque 4 ans et c'était un véritable amour. Je ne me voyais plus vivre sans elle aujourd'hui et même si ça avait été difficile au début d'assumer ce nouveau rôle, je le vivais plutôt bien. " Peu de temps après la naissance de ma fille, je me suis installée avec ma soeur dans un appartement plutôt sympa, et quand il fallait nos parents gardaient la petite, en particulier quand j'étais en cours, et le soir parfois quand je bossais. Mon boulot était plutôt sympa, je chantais dans un bar certains soirs par semaine, et j'adorais ça. Chanter a toujours été une passion pour moi, alors pouvoir en plus gagner de l'argent grâce à ça ... Le temps a passé et ma vie a continué ainsi. Les cours, le boulot, ma fille. J'avais pas mal d'amis mais certains avaient du mal à comprendre que je ne passais pas mes week-ends en boîte comme eux. Moi, j'étais maman et avant de penser à sortir, je devais penser à ma fille avant tout. Pareil, je n'avais pas d'histoire. Je n'avais pas envie d'imposer des hommes dans sa vie, je sais que ça peut être très marquant pour un enfant. Enfin, vous devez savoir ça mieux que moi, j'imagine ? Je ris, et elle laissa échapper un petit rire discret, hochant la tête pour confirmer mes dires. " Bref, tout allait bien jusqu'à il y quelques semaines ...Et un soir en quittant le bar où je bosse, je me suis faite attaquée par un mec qui devait sortir d'une soirée bien alcoolisée." Je fermais les yeux, et eus un frissons tandis que des images repassaient dans ma tête comme un film qu'on ne parvenait pas à oublier. La psy me lança un regard encourageant et je continuais : "La rue était déserte, et il m'a plaqué contre le mur et a tenté de m'embrasser. Je me suis débattue et je suis parvenue à m'échapper mais il m'a couru après et m'a fait tomber par terre ... Je ... J'étais terrifiée, j'avais le sentiment d'être totalement paralysée, de ne plus sentir mon corps, de ne plus pouvoir penser. Je crois que je ne m'en serais pas tirée si à ce moment-là un jeune homme n'était pas arrivé. Il m'a sauvée. Vraiment." Je baissais la tête, et essuyais une larme. " Et comment vivez vous depuis cette agression ? Comment vous sentez-vous ?" Je relevai la tête, et haussais les épaules. Ma vie avait changé oui, mais je savais que je finirais par aller mieux, j'avais juste besoin d'un peu de temps. Du moins, je l'espérais. " Je dois avouer que depuis ça, je vis dans la peur. Je ne travaille plus, me contente d'aller à l'université et quelqu'un m'emmène et me raccompagne toujours. Les premiers jours, je refusais même de sortir de chez moi. Là, quand je me retrouve seule, je panique. Je revois sans arrêt son visage, la lame du couteau qui brillait dans l'obscurité. Et pourtant, je ferais tout pour oublier ça. Vous pensez que je réussirais à revivre comme avant ? A oublier cette peur ?" Elle hocha la tête, tout en prenant quelques notes. Elle mit un petit moment avant de répondre : " Ne vous en faîtes pas, ça vient d'arriver, c'est normal que vous soyez encore sous le choc. Je suis sûre que ça passera très vite. Avec un petit travail sur vous-même les choses devraient revenir à la normale assez rapidement. Bon, notre heure est terminée." Elle me sourit, et je jetais un coup d'oeil discret sur ma montre. Effectivement, l'heure était passée à une vitesse folle. Cela faisait même 1h15 que j'étais là. Je lui retournais son sourire et hochais la tête, prête à me lever. " Vous souhaitez revenir me voir ? La semaine prochaine par exemple ?" Je mis mon manteau, et hochais de nouveau la tête. " Oui bien sûr. Même jour, même heure ?" Elle confirma, notant le rendez-vous dans son agenda en cuir noir et je lui tendis un billet de 100 $ ... Ca faisait cher la séance mais bon, merci papa, merci maman. Je pris mon sac et la saluais avant de quitter son cabinet, prête à affronter l'extérieur et la vie qui m'attendait.


Citation :
PSEUDO/PRÉNOM : Luxette ÂGE : 22 ans PAYS : France TU AS DÉCOUVERT WOS SUR : Grâce à la jolie Lily-Rose TAUX DE PRÉSENCE : 6/7 :) TON AVIS SUR WOS : Magnifique *__* UN DERNIER MOT : Contente d'être là


_________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    " Peut-être que le conte de fée c'est tout simplement de savoir tourner la page ... Ou peut-être que le conte de fée, c'est le fait qu'en dépit de tous les appels retournés, de tous les cœurs brisés, qu'en dépit de toutes les gaffes et les signes mal interprétés et qu'en dépit de tous les chagrins et les humiliations, le conte de fées c'est que vous n'ayez jamais, jamais perdu espoir. "


Dernière édition par L. Faustine Stevenson le Dim 22 Jan - 20:09, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 55



MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 8:18







Ma Soeur ^^ Je t'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 213


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 9:29

GRIMES
Bienvenue parmi nous !
Passage, j'adore ton gif de signature. Elle est superbe dessus.
A très vite sur le forum =D

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
FINIR MAL.
Je me voyais beaucoup plus fort que ça, mais qu’est-ce que je branle. Y a des millions de femmes sur Terre, mais c’est à elle que je pense. Je pensais l’oublier facilement pourtant elle me hante. Je pensais que j’assumerai mes conneries, mais elle me manque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


“Invité”





MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 11:06

Bienvenue parmi nous ma belle
Revenir en haut Aller en bas


“Invité”





MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 11:09

Shenae Bienvenue parmi nous ! Bonne chance pour ta fichounette I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar



✗ MESSAGES : 156



MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 11:17

Bienvenuue I love you
Bonne chance pour ta fiche :)

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
MUSCE MUSEUM She had something to confess to but you don't have the time so look the other way. You will wait untill its over to reveal what you've never shown her. Too little much to late. Too long trying to resist it. You've just gone and missed it, it's escaped your world.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 421


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 11:20

Bienvenue Faustine ! I love you Bonne continuation pour ta fiche. (a)

_________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

    « Daydreamer with eyes that make you melt, he lends his coat for shelter plus he's there for you when he shouldn't be, but he stays all the same, waits for you, then sees you through. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 47



MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 11:29

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 149


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 11:30

BIENVENUE
Bonne chance pour ta fiche (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walkingonsunshine.forumgratuit.org

avatar



✗ MESSAGES : 280


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 14:03

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche I love you

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
JE SUIS BELLE A CROQUER PAS VRAI ?
I've made up my mind, don't need to think it over. If I'm wrong I am right, don't need to look no further. This ain't lust, I know this is love but, If i tell the world, I'll never say enough. Cause it was not said to you, and thats exactly what i need to do, If i'm in love with you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.oohlala-paris.com/


“Invité”





MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 15:27

bienvenue sur le forum I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar



✗ MESSAGES : 72


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Sam 21 Jan - 15:39

Merci à tous pour votre accueil

_________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    " Peut-être que le conte de fée c'est tout simplement de savoir tourner la page ... Ou peut-être que le conte de fée, c'est le fait qu'en dépit de tous les appels retournés, de tous les cœurs brisés, qu'en dépit de toutes les gaffes et les signes mal interprétés et qu'en dépit de tous les chagrins et les humiliations, le conte de fées c'est que vous n'ayez jamais, jamais perdu espoir. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 59



MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Dim 22 Jan - 15:07

    Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 72


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Dim 22 Jan - 20:10

Merci

Et j'ai fini ma présentation, je pense (a)

_________________
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
    " Peut-être que le conte de fée c'est tout simplement de savoir tourner la page ... Ou peut-être que le conte de fée, c'est le fait qu'en dépit de tous les appels retournés, de tous les cœurs brisés, qu'en dépit de toutes les gaffes et les signes mal interprétés et qu'en dépit de tous les chagrins et les humiliations, le conte de fées c'est que vous n'ayez jamais, jamais perdu espoir. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 55



MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Dim 22 Jan - 20:32

Je love tout simplement

Vous pouvez la valider ^_^

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 149


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Dim 22 Jan - 21:08

Bienvenuuuue !

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



✗ MESSAGES : 320


JUST THE WAY YOU ARE
You & me:
Things to do:


MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    Dim 22 Jan - 22:47

Bienvenue, merci de ton inscription ! I love you Je te valide donc, bon jeu.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cause you're all I want, you're all I need, you're everything, everything. « You calm the storms and you give me rest. You hold me in your hands, you won't let me fall. You steal my heart when you take my breath away. Would you take me in, take me deeper now ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


“Contenu sponsorisé”





MessageSujet: Re: Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found    

Revenir en haut Aller en bas
 

Faustine ♠ I have lost myself again and I am nowhere to be found

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LOST Lock et Ben
» Platées (Lost Battles)
» [Lien] Bells of lost souls rajoute du BFG
» Changeling: The Lost
» Lost Battles de Sabin (le jeu)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALKING ON SUNSHINE™ :: GESTION DU PERSONNAGE. :: Allow me to introduce myself. :: You can play now.-
Sauter vers: